Violences conjugales : Valérie Bacot raconte son calvaire

Publié
Violences conjugales : Valérie Bacot raconte son calvaire
Article rédigé par
France Télévisions

La société ne sait toujours pas reconnaître à 100% lorsque des violences conjugales se produisent. Valérie Bacot en a fait l'expérience. Elle a survécu en tuant son mari violent. Témoignage.

Une femme qui a été condamnée pour l'assassinat de son mari. Battue, violée et prostituée pendant des années, Valérie Bacot a fini par tuer son tortionnaire et témoigne dans le 19/20 de France 3. Elle a environ 13 ans lorsqu'elle rencontre son bourreau, son beau-père avant de devenir son mari. Dès lors, des attouchements puis des viols commencent. À 17 ans, elle se retrouve enceinte de lui, et n'a pas d'autres choix que de s'installer avec lui. 

Une peine symbolique

Derrière les murs de leur maison, la violence ne cesse pas. "Il pouvait prendre n'importe quoi et me le jeter à la figure, me mettre des coups de poing, n'importe quoi", témoigne-t-elle, des larmes dans la voix. Le 13 mars 2016, elle finit par passer à l'acte et tue son mari. En juin 2021, la Cour d'Assises la condamne à une peine symbolique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.