Vidéo Ressortie libre après sa condamnation, Valérie Bacot se dit "vidée mentalement et physiquement"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Valérie Bacot ressort libre du tribunal, mais "vidée mentalement et physiquement", assure-t-elle
Article rédigé par
France Télévisions

Emprisonnée pour avoir tué son mari violent, Valérie Bacot a été condamnée à quatre ans de prison dont trois avec sursis, mais est ressortie libre.

Une haie d'honneur, des applaudissements et un cortège pour accompagner la sortie du tribunal de Valérie Bacot. La femme de 40 ans est ressortie libre vendredi 25 juin de la cour d'assises Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Condamnée à quatre ans de prison, dont trois avec sursis pour avoir assassiné son mari violent, elle avait déjà effectué un an de détention provisoire d'octobre 2017 à octobre 2018.

Valérie Bacot : "vidée mentalement et physiquement", assure-t-elle à sa sortie du tribunal

"Je voudrais remercier la cour et pour tout le soutien que j'ai reçu, a soufflé Valérie Bacot, c'est un nouveau combat qui commence maintenant pour toutes les autres femmes, pour toutes les maltraitances." Cet épilogue met fin à des années de lutte dont elle ressort "vidée mentalement et physiquement". Dans la rue, des dizaines de personnes étaient là pour l'acclamer et lui témoigner leur gratitude. "C'est une victoire pour toutes les femmes, Valérie, on ne vous remerciera jamais assez", lui a déclaré une femme venue à sa rencontre dans la rue. 

Valérie Bacot encourait la perpétuité. Néanmoins, le ministère public avait demandé vendredi la clémence et une condamnation sans réincarcération tenant compte du fait qu'elle avait été "une victime", pendant plus de vingt-quatre ans, de viols, de violences et de prostitution contrainte de la part de son mari, Daniel Polette. Le ministère avait également ajouté que ses quatre enfants avaient "besoin" de leur mère. Valérie Bacot les a d'ailleurs rejoints vendredi soir après le verdict de la cour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès de Valérie Bacot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.