"Air Cocaïne" : les deux pilotes vont devoir s’expliquer devant la cour d’assises spéciale des Bouches-du-Rhône

Le procès de l’affaire "Air Cocaïne" débute lundi 18 février. Clément Weill-Raynal, en direct de la cour d’assises d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), fait le point.

FRANCE 3

Les deux pilotes ont toujours clamé leur innocence. Leur procès va donc être l’occasion pour eux de s’expliquer. Clément Weill-Raynal est en direct du palais de justice d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). "Bruno Odos et Pascal Fauret, qui depuis le début de cette affaire clament leur innocence, réservent maintenant leurs explications à la cour d’assises spéciale des Bouches-du-Rhône, qui durant un mois et demi, va les juger au côté de sept autres accusés. Pour ces deux anciens pilotes chevronnés, cette épreuve est sans doute la plus périlleuse qu’ils aient jamais affrontée puisqu’ils encourent jusqu’à 30 ans de prison."

Des carrières exceptionnelles dans l’armée de l’air

"Des situations dangereuses, extrêmes, ils en ont pourtant déjà connu, rappelle le journaliste. Bruno Odos a été chef de patrouille durant la guerre de Bosnie et Pascal Fauret, lui, avait reçu l’habilitation pour effectuer des missions aux commandes d’un avion équipé de missiles nucléaires. Après une carrière exceptionnelle dans l’armée de l’air, ces deux pilotes d’élite se sont-ils brulés les ailes dans ce monde doré de l’aviation d’affaires où le client est roi et où, parait-il, il faut savoir parfois piloter sans trop poser de questions ? "

Le JT
Les autres sujets du JT
Pascal Fauret (à droite) et Bruno Odos (deuxième à droite) à Saint-Domingue le 15 août 2015.
Pascal Fauret (à droite) et Bruno Odos (deuxième à droite) à Saint-Domingue le 15 août 2015. (ERIKA SANTELICES / AFP)