Cet article date de plus de cinq ans.

Patrick Henry : le parquet fait appel de sa remise en liberté conditionnelle

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Patrick Henry : le parquet fait appel de sa remise en liberté conditionnelle
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La justice a décidé, ce jeudi 7 janvier, de le libérer et de la placer sous bracelet électronique. Mais le parquet a fait appel de cette décision. Le point avec France 3.

Énième rebondissement dans la libération de Patrick Henry. Le parquet a fait appel de la libération conditionnelle décidée ce matin 7 janvier par la justice. Il fut longtemps le détenu le plus célèbre de France. Patrick Henry pourrait sortir en prison, placé sous bracelet électronique. 1976 : le petit Philippe Bertrand, sept ans, est enlevé à la sortie de son école. Dévastés, les parents implorent le ravisseur. A l'époque, Patrick Henry est un ami de la famille.

Blocage du parquet

Machiavélique, il feint la compassion et participe même aux recherches de l'enfant. Très vite, il est suspecté, mais faute de preuve, il est relâché. Le petit Philippe Bertrand est mort depuis longtemps : Patrick Henry l'a étranglé et dissimulé sous son lit. Son procès est emblématique. Robert Badinter, dans une plaidoirie historique, le sauve de la guillotine. Indignation nationale : il sera condamné à la perpétuité. En 2001, il est remis en liberté conditionnelle, mais très vite, il replonge pour trafic de drogue. Retour à la cause prison. Mais aujourd'hui, il dit avoir réfléchi à sa sortie. Le parquet a fait appel de cette remise en liberté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.