La SNCF mise en cause après la mort de deux Lillois en 2009

La SNCF fait face à ses responsabilités après la mort de deux supporters lillois en 2009, heurtés par un RER. Une équipe de France 3 revient sur les faits.

France 3

Il y a six ans, deux jeunes supporters lillois étaient fauchés par un RER à la sortie d'un match au Stade de France. Le procès s'est ouvert ce lundi 13 avril à Bobigny (Seine-Saint-Denis). La SNCF est directement mise en cause.

Le 7 mars 2009, après avoir assisté à la rencontre Lille-Lyon, un groupe de supporters est happé par un RER B. Parmi les victimes, Sullivan, 18 ans et Jordan, 10 ans.

Une lourde amende

Selon les témoins, ce soir là, après leur match, ils ne pouvaient pas accéder à la passerelle habituelle pour rejoindre leur bus. Ils décident alors de prendre un autre chemin et se retrouvent face au canal. Ils choisissent alors une autre option : emprunter un escalier menant aux voies. Un accès normalement fermé par la SNCF. Aucune pancarte n'indiquait à l'époque un danger éventuel.

Ce matin, ni le représentant de la SNCF, ni son avocat n'ont souhaité s'exprimer. Dans cette affaire, l'entreprise de transport public encourt 450 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les perturbations les plus importantes sont à prévoir sur le réseau TER et le trafic du TGV Sud-Est, a annoncé jeudi 5 décembre la direction de la SNCF.
Les perturbations les plus importantes sont à prévoir sur le réseau TER et le trafic du TGV Sud-Est, a annoncé jeudi 5 décembre la direction de la SNCF. (BERTRAND GUAY / AFP)