Il dealait de l'ecstasy "pour payer ses impôts"

Le jeune homme a été condamné à trois mois de prison avec sursis. 

A Toulouse, un homme a écopé de trois mois de prison avec sursis, pour avoir vendu des pilules d\'ecstasy dans le but, selon lui, de payer ses impôts.
A Toulouse, un homme a écopé de trois mois de prison avec sursis, pour avoir vendu des pilules d'ecstasy dans le but, selon lui, de payer ses impôts. (IMAGE SOURCE / GETTY IMAGES)

Lui, il n'avait pas la "phobie administrative", comme Thomas Thévenoud. "J'ai revendu de l'ecstasy pour pouvoir payer mes impôts qui arrivaient à échéance", a affirmé un étudiant en compatibilité. Ce jeune homme de 20 ans, jusque-là inconnu des services de police, a écopé de trois mois de prison avec sursis devant le tribunal correctionnel de Toulouse (Haute-Garonne), révèle La Dépêche du Midi, vendredi 24 octobre.

Une amende en plus de devoir payer son dû

Il a été pris en flagrant délit sur le parking d'une boîte de nuit, dès sa première transaction. "En perquisitionnant son studio d'étudiant, les policiers ont retrouvé une trentaine de comprimés d'ecstasy", précise le quotidien toulousain. Le jeune homme espérait en tirer 1 000 euros.

Alors qu'il ne consomme pas de drogue et présente un casier judiciaire vierge, le dealer amateur a expliqué à la barre qu'il avait simplement des difficultés à payer son dû au Trésor public. Le tribunal l'a condamné à trois mois de prison avec sursis, et à payer une amende 500 euros, en plus de ses impôts.