Cet article date de plus de quatre ans.

Libération refusée à Jacqueline Sauvage : sa fille est "révoltée"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Libération refusée à Jacqueline Sauvage : le témoignage de sa fille révoltée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ce vendredi 12 août, une des filles de Jacqueline Sauvage a tenu à témoigner. Elle avait soutenu sa mère au moment du procès en racontant les coups que son père leur faisait subir. Elle est aujourd'hui abasourdie par le rejet de la libération conditionnelle de sa mère.

"Je suis révoltée. On n'en peut plus. (...) Ça fait quatre ans qu'on se bat", ce sont les mots de Sylvie Marot, une des filles de Jacqueline Sauvage. Et pour elle d'ajouter qu"'après la grâce elle y croyait. On pensait voir le bout". Sylvie Marot "ne comprend pas cette décision de refus de libération conditionnelle. D'après tous les procès-verbaux, elle doit sortir le 2 juillet 2018. (...) C'est que dans deux ans donc ils pouvaient très bien la laisser sortir". 

"Je pense qu'elle a assez payé"

Sa fille assure également "qu'ils mettent en avant le suivi psychologique, mais ils n'ont aucun suivi psychologique en prison". Ayant commis un meurtre, la justice a choisi de punir Jacqueline Sauvage pour cela malgré les circonstances. "Je pense qu'elle a assez payé. Elle a payé toute sa vie et a déjà fait presque quatre ans de prison donc je pense qu'elle a assez payé", assure Sylvie Marot. À 68 ans, et après avoir vu sa demande de libération conditionnelle être rejetée ce vendredi par le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun (Seine-et-Marne), Jacqueline Sauvage a décidé de faire appel tout comme le parquet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jacqueline Sauvage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.