Justice : retour sur l'affaire Jacqueline Sauvage

Le 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage tire à trois reprises dans le dos de son mari, après 47 ans de violences conjugales. Elle sera condamnée à dix ans de prison. Une grâce présidentielle, accordée par François Hollande, a permis sa libération.

FRANCE 2

Graciée, libérée, mais pas innocentée. Aux yeux de la justice, Jacqueline Sauvage est toujours condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Septembre 2012, après 47 ans de vie commune, mais aussi 47 ans de violences conjugales, Jacqueline Sauvage tire par trois fois dans le dos de son mari. Un époux qui a également violé ses trois filles. Condamnée à deux reprises par la justice, Jacqueline Sauvage devient malgré elle une icône. Manifestations, comités de soutien, réseaux sociaux, anonymes et personnalités exigent une grâce présidentielle.

Une grâce présidentielle qui divise

Par deux fois, ses avocates vont demander sa libération conditionnelle. Et par deux fois, la réponse des juges sera négative. La semaine dernière, François Hollande l'a gracié totalement. Une décision qui choque les magistrats. Le geste est salué en revanche par les politiques et l'opinion publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacqueline Sauvage à la cour d\'assises de Blois (Loir-et-Cher), le 3 décembre 2015.
Jacqueline Sauvage à la cour d'assises de Blois (Loir-et-Cher), le 3 décembre 2015. (MAXPPP)