Affaire Griveaux : les suspects devant la justice

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Affaire Griveaux : les suspects devant la justice
Affaire Griveaux : les suspects devant la justice Affaire Griveaux : les suspects devant la justice (France 3)
Article rédigé par France 3 - T. de Barbeyrac, Y. Madec, Z. Berkous, T. Mongellaz, C. Beauvallet
France Télévisions
France 3
En février 2020, Benjamin Griveaux avait été contraint d’abandonner sa campagne pour les municipales à Paris, après la diffusion de vidéos privées à caractère sexuel sur internet. Près de trois ans après les faits, des activistes russes, soupçonnés d’être à l’origine de la publication des vidéos, sont jugés.

C’est l’affaire qui a tué la carrière politique de Benjamin Griveaux, et obligé le proche d’Emmanuel Macron à abandonner toute ambition dans la vie publique. En février 2020, le candidat mettait fin à sa campagne pour les municipales à Paris. Ce renoncement était une surprise, car il intervenait seulement à un mois du premier tour. La raison : des vidéos à caractère intime, en circulation sur les réseaux sociaux.

L’artiste russe Piotr Pavlenski à l’origine de la diffusion de la vidéo

Ces vidéos avaient été envoyées deux ans plus tôt, à l’une de ses conquêtes. Cette dernière était la compagne d’un artiste russe réfugié en France, Piotr Pavlenski, qui s’est taillé une réputation avec des performances détonantes, comme s’enrouler dans du barbelé pour dénoncer des mesures homophobes en Russie. Ce dernier a dit avoir posté les vidéos de Benjamin Griveaux, volées à sa compagne. À l’époque, il affirmait vouloir dénoncer l’hypocrisie d’un candidat qui utilisait sa famille dans la campagne. Aujourd’hui, il revendique son acte comme un art. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.