Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret, un "pervers sans aucun sentiment humain"

Frédérique Lantieri, chroniqueuse judiciaire, éclaire dans le 23h l'affaire Estelle Mouzin mercredi 27 novembre, qui rebondit avec la mise en examen de Michel Fourniret.

FRANCEINFO

À plusieurs reprises dans l'affaire Estelle Mouzin, la police s'est interrogée sur la responsabilité de Michel Fourniret. "On sait qu'une copine de la fillette a été importunée trois semaines avant par un homme qui a essayé de la faire monter dans une camionnette blanche comme celle qu'a Fourniret. On sait que celui-ci connaissait Guermantes (Seine-et-Marne), car il y a été hébergé après une de ses sorties de prison. La fillette a le profil de ces gamines qui le fascinaient tant", rappelle la journaliste Frédérique Lantieri mercredi 27 novembre.

"Manipulateur"

"C'est un grand pervers. C'est le tueur en série le plus abouti, selon un des psychiatres. Lui-même a avoué qu'il n'avait aucun sentiment humain", ajoute la chroniqueuse judiciaire.

Michel Fourniret a parlé de lui-même de la disparition de la fillette. "Il joue avec les enquêteurs. Il lance des pistes puis il revient dessus. C'est un personnage pervers, manipulateur, provocateur", estime-t-elle.

Éric Mouzin, le père d'Estelle, a fait preuve "d'une ténacité remarquable. Il n'a jamais baissé les bras bientôt 17 ans après les faits. Il a remué ciel et terre", conclut Frédérique Lantieri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Fourniret, en 2008, à la sortie de son procès. 
Michel Fourniret, en 2008, à la sortie de son procès.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)