EN IMAGES. Murs de feu, nuages de cendres... Les forêts de Gironde une nouvelle fois ravagées par les flammes

Les incendies ont repris dans le sud du département, attisés par les températures caniculaires et le vent. Les pompiers luttent jour et nuit dans la fournaise, sans réussir pour le moment à maîtriser la course folle des brasiers.

Des murs de flammes rongent une nouvelle fois les forêts du sud de la Gironde. Le ciel au-dessus de Landiras a revêtu une impressionnante couleur pourpre-orangé. La tourbe fumante laissée par l'incendie qui avait dévoré 13 800 hectares de forêt en juillet menaçait depuis plusieurs jours de relancer le brasier. Le 12 août, les flammes ont repris, dévorant 7 400 hectares en 48 heures. Aux cendres qui forment d'impressionnants nuages et chargent l'air d'une odeur âcre se rajoutent les traînées orangées de mélange d'eau et de produit retardant, largué depuis le ciel pour freiner la progression des flammes.

Pour contenir ce brasier, plus de 1 100 pompiers sont à pied d'œuvre jour et nuit. Mais alors que la France connaît sa troisième vague de chaleur de l'été, avec 41°C jeudi et 37°C vendredi à Landiras, lutter contre les flammes devient presque vain. Les soldats du feu interviennent dans une véritable fournaise. Pour les épauler, 361 pompiers européens (allemands, polonais, autrichiens et roumains) ainsi que des Canadair italiens, grecs et suédois arrivent aujourd'hui sur place.

Un déploiement de moyens qui ne suffira pas, à lui seul, à éteindre le brasier. "Le feu durera pendant des jours, des semaines voire même des mois, tant qu'il n'y aura pas des pluies intenses, qui vont éteindre le feu en profondeur", a expliqué Jean-Luc Gleyze, président socialiste de la Gironde et du Sdis de Gironde, mercredi 10 août. Franceinfo a sélectionné les images les plus marquantes de cet incendie.

112
Un fumeron, morceau de bois ou de tourbe pas totalement carbonisé, susceptible de s'enflammer à nouveau, le 27 juillet 2022, à Landiras (Gironde). GUILLAUME BONNAUD / MAXPPP
212
Vue aérienne de la forêt, près de Landiras, le 29 juillet 2022. De la fumée s'échappe encore des bois, alors que les flammes sont éteintes. THIBAUD MORITZ / AFP
312
L'incendie se réactive dans le secteur de Landiras, le 9 août 2022. LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP
412
Un épais nuage de fumée obscurcit le ciel à Hostens (Gironde), le 10 août 2022. JEROME GILLES / NURPHOTO
512
Les pompiers organisent l'évacuation du bourg de Béliet, peuplé de 2 500 personnes, dans la commune de Belin-Béliet (Gironde), le 10 août 2022. BENJAMIN GUILLOT-MOUEIX / HANS LUCAS
612
Un Canadair survole la forêt alors que les incendies reprennent en Gironde, dans le secteur d'Hostens, le 10 août 2022. JEROME GILLES / NURPHOTO
712
Le 10 août 2022, un bombardier d'eau Dash largue du liquide retardant sur la forêt de la commune de Belin-Béliet, pour limiter la propagation de l'incendie. LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP
812
Les pompiers se préparerent à intervenir, le 8 août 2022, à Landiras, alors que près de 8 000 hectares ont brûlé en quelques heures autour du lac d'Hostens. LAURENT PERPIGNA IBAN / HANS LUCAS
912
Un camion de pompiers tente de maîtriser le feu dans le secteur de Saint-Magne (Gironde), l'après-midi du 11 août 2022. LAURENT PERPIGNA IBAN / HANS LUCAS
1012
Un pompier arrose le sol pour lutter contre la reprise des flammes, à Hostens, le 11 août 2022. LAURENT PERPIGNA IBAN / HANS LUCAS
1112
Un groupe de pompiers après une intervention, dans le secteur de Saint-Magne, le 11 août 2022. LAURENT PERPIGNA IBAN / HANS LUCAS
1212
A Saint-Magne, des pompiers se reposent après une journée d'intervention, le 11 août 2022. LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP