Yvelines: trois suspects de l’incendie criminel du chapiteau de Chanteloup-les-Vignes en garde à vue

Deux autres mineurs sont déjà mis en examen dans cette affaire qui avait provoqué une forte émotion.

Le cirque de la Compagnie des Contraires qui organisait des activités pour les enfants a été incendié à Chanteloup-les-Vignes en novembre dernier.
Le cirque de la Compagnie des Contraires qui organisait des activités pour les enfants a été incendié à Chanteloup-les-Vignes en novembre dernier. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

Trois jeunes hommes, âgés de 18, 22 et 24 ans, soupçonnés d’être à l’origine de l’incendie criminel qui a détruit l’école de cirque de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) en novembre dernier, sont en garde à vue depuis lundi 15 juin au matin, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du journal Le Parisien.

L'une des trois personnes mises en cause a été interpellée "à son domicile" à Chanteloup-les-Vignes, lundi matin. Les deux autres individus ont été extraits de prison, où ils étaient incarcérés depuis plusieurs mois dans le cadre d’affaires différentes. Ils sont également originaires de Chanteloup, même si l'un des deux réside désormais à Conflans-Sainte-Honorine.

Deux autres mineurs sont déjà mis en examen dans ce dossier et placés sous contrôle judiciaire, a rappelé le parquet de Versailles à franceinfo.

Le chapiteau de la compagnie des Contraires, destiné à enseigner les arts du cirque aux enfants et jeunes de Chanteloup, avait été détruit dans la nuit du 2 au 3 novembre 2019, dans un contexte de violences urbaines. Cette destruction avait provoqué une forte émotion dans cette ville de région parisienne, et de vives réactions politiques.