Pas-de-Calais : deux personnes en garde à vue après 17 départs de feu volontaires à l'hôpital Calot à Berck-sur-Mer

Après 17 débuts d'incendie en une journée à l'hôpital de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), deux personnes ont été placées en garde-à-vue, vendredi, a rapporté France Bleu Nord.

Une soixantaine de pompiers sont intervenus à l\'institut Calot de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 9 février 2018.
Une soixantaine de pompiers sont intervenus à l'institut Calot de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 9 février 2018. (RADIO FRANCE / MATTHIEU DARRIET)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Ces deux personnes sont soupçonnées d'être à l'origine de 17 départs de feu à l'institut Calot, l'hôpital de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais). Elles ont été placées en garde à vue, selon une information de France Bleu Nord, vendredi 9 février.

L'établissement a été la cible de 17 début d'incendies dans la journée de vendredi. Plus d'une centaine de personnes - patients et personnels - ont dû être évacuées. Il a fallu conduire trois patients sous anesthésie générale vers un autre hôpital, en urgence. Ces feux ont nécessité l'intervention de 60 pompiers.

Des lettres de menaces anonymes

"Ce sont beaucoup de départs de feux, à partir de matelas ou de corbeilles à papier", a expliqué la sous-préfète de Montreuil-sur-Mer, Marie Baville, présente à l'institut Calot vendredi. Elle a précisé que les archives de l'établissement "ont été plus durement touchées".

La sous-préfète a reconnu qu'il y a déjà eu un événement de ce type "il y a quinze jours, avec deux ou trois départs de feux quasi simultanés. Une enquête était en cours."

Depuis octobre 2017, l'institut Calot est en alerte après avoir reçu des lettres de menaces anonymes.