Incendies en Grèce : "Tout s'est passé en quelques heures"

En direct de Mati, Stéphanie Perez revient sur les incendies meurtriers qui ont frappé la Grèce ces deniers jours.

FRANCE 2

Le Premier ministre grec a annoncé trois jours de deuil national à la suite des incendies meurtriers survenus dans la région d'Athènes. Sur place, ce mercredi 25 juillet, les feux continuent d'inquiéter les autorités. "Ils sont toujours très actifs de l'autre côté d'Athènes, à 50 km à l'ouest, dans la région de Kineta. Là-bas, depuis lundi, les pompiers n'arrivent pas à maîtriser les incendies à cause notamment des très fortes rafales de vent", explique Stéphanie Perez, en direct de Mati (Grèce).

Une enquête ouverte

"Mais il faut le signaler, dans ce secteur, il n'y a pas de nouvelles victimes à déplorer puisque désormais, tous les villages alentour ont été évacués", poursuit la journaliste de France 2. Et d'ajouter : "Le bilan est très lourd : 79 morts au moins. C'est plus désormais que les derniers incendies les plus meurtriers dans le pays. C'était en 2007 : 77 morts. Mais ça s'était passé sur une semaine et sur un territoire nettement plus large. Là, tout s'est passé en quelques heures dans quelques quartiers seulement." Une enquête vient par ailleurs d'être ouverte pour déterminer l'origine de ces incendies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pompiers transportent un sac mortuaire dans le village de Mati, près d\'Athènes, mardi 24 juillet 2018. Dans cette station balnéaire, un groupe de 26 personnes a été retrouvé enlacé, \"dans une dernière tentative pour se protéger\", a raconté un sauveteur, Vassilis Andriopoulos.
Les pompiers transportent un sac mortuaire dans le village de Mati, près d'Athènes, mardi 24 juillet 2018. Dans cette station balnéaire, un groupe de 26 personnes a été retrouvé enlacé, "dans une dernière tentative pour se protéger", a raconté un sauveteur, Vassilis Andriopoulos. (AYHAN MEHMET / ANADOLU AGENCY)