Incendies de Martigues : "Il faut que les auteurs soient punis avec aucune forme de clémence", demande le maire de Sausset-les-Pin

Voir une partie de la région calcinée est une "crève-coeur" pour Maxime Marchand. L'élu l'a dit à nos confrères de France Bleu Provence. 

Un camping a été détruit par les flammes à Martigues, le 5 août 2020. 
Un camping a été détruit par les flammes à Martigues, le 5 août 2020.  (SERGE GUEROULT / MAXPPP)

"On n’est pas policiers, on va laisser la justice faire son travail mais si d’aventure cet incendie est criminel, il faut que les auteurs soient punis avec aucune forme de clémence", a déclaré jeudi 6 août sur France Bleu Provence Maxime Marchand, le maire de Sausset-les-Pins à propos des flammes qui ont ravagé la région de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. "On ne peut pas en douter : la main de l'homme, malveillante, était de mise", avait assuré mercredi le colonel Gregory Allionne, patron des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, à propos de l'incendie.

Le maire de Martigues, Gaby Charroux, estime lui aussi qu'il pourrait s'agir d'un acte volontaire. "On est saisi par l'émotion, par l'angoisse, par la colère et la haine aussi ! La haine de ceux qui, si c'est volontaire, s'appellent des criminels tout simplement" a déclaré l'élu. "Ces endroits on les connait par cœur depuis l’enfance, de les voir comme ça, c’est un crève-cœur", a également commenté Maxime Marchand, maire de Sausset-les-Pin.

Cinq ou six départs de feu ont été recensés mardi en fin d'après-midi dans les Bouches-du-Rhône, notamment à Martigues. Mercredi d'autres départs de feu ont encore été recensés aux mêmes horaires mais ont fait beaucoup moins de dégâts que ceux de la veille.