Procès du Cuba Libre : les deux gérants du bar font face aux parties civiles

Le procès de l'incendie du Cuba Libre s'est ouvert lundi 9 septembre à Rouen (Seine-Maritime). Les familles des 14 victimes réclament des réponses auprès des gérants du bar.

FRANCE 3

En août 2016, 14 personnes perdaient la vie dans l'incendie du Cuba Libre, un bar de Rouen (Seine-Maritime). Lundi 9 septembre, un procès s'est ouvert pour permettre aux parties civiles de comprendre les raisons de ce drame. Lors de la première audience, les deux gérants de l'établissement se sont exprimés et assument leur négligence en matière de sécurité.

Les deux gérants encourent jusqu'à cinq ans de prison

À la demande d'un avocat : "Pourquoi n'avez-vous pas déclaré aux autorités avoir transformé cette cave en discothèque ?", l'un des deux patrons répond : "Si on l'avait fait, on nous aurait fermé notre bar". "À ce moment-là, les parents d'une des victimes quittent la salle en larmes", rapporte la journaliste Nathalie Perez depuis Rouen. Tout au long de la semaine, les débats vont se poursuivre. Les deux gérants du Cuba Libre risquent jusqu'à cinq ans de prison ferme et 75 000 € d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
La vitrine du bar Au Cuba libre, détruit par un incendie, à Rouen, le 6 août 2016.
La vitrine du bar Au Cuba libre, détruit par un incendie, à Rouen, le 6 août 2016. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)