Cet article date de plus de quatre ans.

Incendie meurtrier de Rouen : un demi-siècle de normes de sécurité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Incendie meurtrier de Rouen : un demi-siècle de normes de sécurité
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Cette catastrophe est la pire depuis l'incendie d'une boîte de nuit en Isère : 146 morts en 1970.

Le Cuba Libre était-il aux normes, la sécurité était-elle suffisante ? Ce bar est un établissement de catégorie 5, c'est-à-dire des lieux qui peuvent accueillir jusqu'à 200 personnes : 100 en sous-sol, mais pas plus de 19 s'il n'y a qu'une porte de sortie. À Montpellier, ce bar du centre-ville appartient à la même catégorie que le Cuba Libre, il peut accueillir jusqu'à 59 personnes. Le patron a dû installer des dispositifs de sécurité à tous les étages.

Extincteurs et matériaux spécifiques

À tous les niveaux, les extincteurs sont obligatoires et pour la décoration de son établissement, il a dû choisir des matériaux spécifiques. Des normes de sécurité qui ont évolué depuis un demi-siècle au grès des catastrophes. 1er novembre 1970 à Saint-Laurent-du-Pont en Isère : la discothèque le 5-7 s'embrase. Les issues de secours sont fermées, 147 personnes périssent dans l'incendie. À l'origine : un chauffage déficient.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.