Val-de-Marne : ce que l'on sait de l'incendie qui a fait deux morts à Vincennes

Le feu a pris dans une enfilade d'immeubles à l'accès compliqué. Une dizaine de personnes ont pu être secourues.

150 pompiers ont été dépêchés sur place.
150 pompiers ont été dépêchés sur place. (M.Loukachine/BSPP)

Un important incendie s'est déclenché dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 août à Vincennes (Val-de-Marne). Les flammes ont ravagé un immeuble de sept étages et fait deux victimes. Le feu, "d'une rare violence", selon les pompiers, n'est pas sans rappeler l'incendie de la rue Erlanger dans le 16e arrondissement de Paris, survenu en février 2019.

Un immeuble de 7 étages a été ravagé par les flammes.
Un immeuble de 7 étages a été ravagé par les flammes. (M.Loukachine/BSPP)

Que s'est-il passé ?

Vers une heure du matin, les sapeurs-pompiers ont été appelés par des habitants paniqués : un important incendie s'est déclaré rue Joseph-Gaillard, à proximité du château de Vincennes, non loin de Paris. Dépêchés sur place, les soldats du feu ont découvert un immeuble de sept étages envahi par les flammes et des habitants qui appellent à l'aide par les fenêtres. "J'ai d'abord entendu comme des grands coups de tonnerre. J'ai regardé par la fenêtre pour voir s'il s'agissait d'un orage, et j'ai vu le ciel qui rougeoyait", raconte à franceinfo Céline, qui habite à une cinquantaine de mètres de l'incendie.

Alertée par les cris, cette voisine s'est précipitée dehors et a constaté l'ampleur de l'incendie, qui touche déjà plusieurs immeubles. "Dans l'immeuble au fond d'une allée, les flammes sont montées d'un seul coup. Deux femmes, l'une au 4e étage et l'autre au 5e, s'étaient réfugiées sur leur balcon et appelaient au secours. Elles criaient qu'elles allaient sauter", se souvient, choquée, Céline. 

Quelque 150 pompiers ont été mobilisés mais la configuration des lieux a rendu le travail des soldats du feu très difficile : l'incendie a pris dans une enfilade d'immeubles à l'accès compliqué.

L'immeuble le plus touché est situé au fond d'une courette exiguë, empêchant les pompiers d'utiliser leurs grandes échelles : "Les flammes sortaient de quasiment toutes les fenêtres, des personnes nous appelaient à l'aide. On a pu les secourir avec nos échelles à mains, il a fallu escalader la façade", explique le capitaine Guillaume Fresse à franceinfo"Lorsque les pompiers ont vu la physionomie du groupe d'immeubles, ils ont eu l'air un peu désemparés", témoigne Céline. 

Le feu a finalement été maîtrisé vers 6h30. Au petit matin, les pompiers étaient toujours sur place pour éviter toute reprise de l'incendie.

Quel est le bilan ?

Deux personnes sont mortes dans l'incendie. Les pompiers ont découvert en arrivant sur place le corps inanimé d'un homme qui s'est probablement défenestré. En progressant dans l'immeuble, ils ont ensuite découvert le corps d'une deuxième personne inanimée. "C'est une femme au deuxième étage, qui a très certainement été piégée par les flammes", précise à franceinfo le capitaine Guillaume Fresse

Une dizaine d'autres personnes ont pu être secourues. D'après Le Parisien, il y avait peu de personnes présentes dans l'immeuble, probablement en raison des vacances d'été. "C'est un feu hors norme puisqu'il a progressé très rapidement dans cet immeuble de sept étages. Le bilan est somme toute grave, mais il aurait pu être bien, bien pire", a estimé le capitaine Guillaume Fresse.

Les habitants ont dû être evacués avec des échelles à main par la façade.
Les habitants ont dû être evacués avec des échelles à main par la façade. (M.Loukachine/BSPP)

Quelle est l'origine de l'incendie ?

Les raisons du sinistre ne sont pas encore connues. Le feu pourrait bien avoir pris dans l'immeuble ou dans un atelier en sous-sol. Les flammes se sont propagées au parking, à l'atelier ainsi qu'à un immeuble attenant. Les enquêteurs de la préfecture de police de Paris sont sur place pour déterminer l'origine du feu, alors qu'une opération de sécurisation était toujours en cours mardi matin.