Incendie meurtrier à Paris : la principale suspecte sera-t-elle jugée pénalement ?

Après l'incendie meurtrier de la rue d'Erlanger dans le 16e arrondissement de Paris, quelles vont être les suites judiciaires ?

FRANCE 2

Dans quelques jours, le dossier de la rue d'Erlanger sera confié à un juge d'instruction. Une étape obligatoire devant une affaire criminelle. Le magistrat devra alors mandater des experts psychiatriques pour plancher sur le cas de la principale suspecte dans l'incendie qui a causé la mort de dix personnes dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février à Paris. "Ils vont devoir déterminer la nature du trouble psychique ou neuropsychique au moment des faits. Est-ce qu'il faut parler d'abolition du discernement ou simplement d'une altération", précise le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan.

Une audience publique avec les victimes

Depuis 2008, la justice organise une audience publique à laquelle les victimes peuvent assister. C’est "un simili procès en quelque sorte durant lequel on discute de la responsabilité pénale de la personne et non de ses actes", explique le journaliste. À l'issue de cette audience, il sera décidé si la suspecte devra être internée ou jugée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers interviennent sur le lieu d\'un incendie meurtrier à Paris, le 5 février 2019.
Des pompiers interviennent sur le lieu d'un incendie meurtrier à Paris, le 5 février 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)