Incendie de Courchevel : la piste criminelle privilégiée

Les enquêteurs envisagent très sérieusement la piste criminelle après l'incendie dans un immeuble hébergeant des saisonniers à Courchevel (Savoie) du dimanche 20 janvier.

France 3

En plein cœur de Courchevel (Savoie), un bâtiment calciné est placé sous scellés. Les gendarmes l'ont investi ces derniers jours, à la recherche de preuves et de réponses. Un ou plusieurs individus ont-ils mis le feu à cet immeuble le 20 janvier dernier ? Et si oui, pourquoi ? 90 personnes ont été auditionnées par les gendarmes pour les besoins de l'enquête. Une piste est désormais sérieusement privilégiée : l'acte criminel, comme annoncé par Anne Gaches, procureure de la République d'Albertville (Savoie).

L'identité des victimes confirmée

L'incendie qui a ravagé cet immeuble hébergeant des saisonniers aurait-il pu être évité ? Un mois avant le drame, des traces d'hydrocarbures auraient été découvertes dans les couloirs du bâtiment. Les gendarmes s'étaient même déplacés, comme l'avait expliqué une habitante de l'immeuble à France 3. D'autres témoignages font état d'une violente dispute entre deux habitants de l'immeuble avant le drame. A-t-elle un lien avec l'incendie ? L'enquête doit le déterminer.

L'émotion perdure en tout cas dans la station. La procureure a confirmé l'identité des deux victimes : il s'agit d'une femme de 32 ans et d'un homme de 50 ans, qui travaillaient dans les hôtels-restaurants de la station.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers sont sur les lieux d\'un incendie à Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019.
Des pompiers sont sur les lieux d'un incendie à Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019. (FANNY HARDY / AFP)