Incendie dans le Var : le vent, ennemi principal des soldats du feu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Incendie dans le Var : les soldats du feu, infatigables face aux flammes
France 2
Article rédigé par
A.Domy, C.Chabaud, O.Guérin, images drone : Chromatella, T.Cuny - France 2
France Télévisions

1 200 pompiers venus de 13 départements sont sur le front depuis lundi pour lutter contre l'incendie qui ravage le Var. Leur mission ? Tenter de contenir les flammes et sécuriser les alentours, tout en restant réactifs.

Dans les airs comme au sol, la moindre reprise de feu est prise très au sérieux. Les 1 200 pompiers toujours engagés le savent, aucune fumée ne doit être laissée au hasard. Ils continuent, jeudi 19 août, de traiter de nombreux points chauds sur les quelque 7 000 hectares brûlés, après trois jours et trois nuits d'engagement sur le front des incendies. Si les heures de sommeil se comptent sur les doigts d'une main, le repos attendra. "Si on n'arrête pas le feu à un endroit, peut-être que derrière il y a un risque potentiel pour une vie", confie un pompier.

De meilleures conditions météo

Le grand ennemi des pompiers ? Le vent. "Depuis le début [il] se lève, il retombe, tous les jours c'est un scénario différent. On ne sait même pas dans quel sens il va souffler, ce qui rend extrêmement difficile cette lutte contre cet incendie", explique le journaliste Thomas Cuny, en direct du Luc (Var), qui ajoute que "le feu ne progresse plus", même s'il n'est toujours pas fixé. Plusieurs jours seront nécessaires pour venir à bout de l'incendie, ont confié les pompiers au journaliste. Les conditions "devrai[en]t s'améliorer" dans la soirée, avec une baisse du vent et des températures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.