Rouen : le nord de la France touché par la suie

Le nuage de fumée, provoqué par l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) a traversé les Hauts-de-France, jusqu'à la frontière belge. Des traces de suie ont été décelées dans une centaine de communes. Les autorités ont décidé d'interdire la vente de produits agricoles dans ces zones. Des prélèvements sont en cours.

FRANCE 3

À la frontière belge, à plus de 230 km à vol d'oiseau de Rouen (Seine-Maritime), Virginie Plantin, habitante de Maubeuge (Nord) a découvert de la suie sur sa voiture. Le gigantesque nuage de fumée de l'incendie de l'usine Lubrizol s'est propagé sur tout le nord de la France. Depuis vendredi 27 septembre, des signalements de retombées de suie ont été reportés dans au moins 40 communes de l'Oise, 39 dans la Somme, 14 dans l'Aisne, 3 dans le Pas-de-Calais et 2 dans le Nord.

200 communes visées par des arrêtés préfectoraux

Parmi ces villages, La Capelle, dans l'Oise. Pierrick Fontaine y est agriculteur et éleveur. Depuis dimanche, son exploitation est sous le coup d'un arrêté préfectoral. Par mesure de précaution, son lait est interdit à la vente et il n'a pas le droit de procéder à la moindre récolte en attendant le résultat des analyses de toxicité des suies. De tels arrêtés ont été pris dans quatre départements des Hauts-de-France. Ils concernent en premier lieu la collecte du lait, des œufs et du miel. En tout, les agriculteurs de plus de 200 communes normandes et des Hauts-de-France sont concernés. Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, leur a promis lundi des indemnisations.

Le JT
Les autres sujets du JT
La main couverte de poussière noire d\'un agriculteur, à Saint Martin-du-Vivier, près de Rouen (Seine-Maritime), le 30 septembre 2019, après l\'incendie de l\'usine Lubrizol.
La main couverte de poussière noire d'un agriculteur, à Saint Martin-du-Vivier, près de Rouen (Seine-Maritime), le 30 septembre 2019, après l'incendie de l'usine Lubrizol. (LOU BENOIST / AFP)