Cet article date de plus d'un an.

Incendie de Rouen : "Nous n’attendons pas de conséquences pour la santé à court ou à long terme", assure le PDG américain de Lubrizol

Eric Schnur insiste notamment sur la présence d'un autre site dans la zone touchée par l'incendie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un camion de pompiers intervient sur l'incendie sur l'usine de Lubrizol à Rouen, le 26 septembre 2019. (HO / SDIS)

Dans un entretien au Figaro, le vendredi 4 octobre, le président américain de Lubrizol s'exprime sur l'incendie qui a ravagé l'entreprise dans la nuit du 25 au 26 septembre. "Tout le monde est très peiné par la situation à Rouen et pour la communauté locale, que nous connaissons bien", confie Eric Schnur. Le PDG du groupe veut également rassurer sur les risques encourus par la population rouennaise, assurant que l'entreprise n'attend '"pas de conséquences pour la santé à court ou à long terme". Il se dit d'ailleurs "surpris d'apprendre que des personnes ont eu des problèmes de santé".

Eric Schnur insiste également sur la présence d'un autre site dans la zone touchée par l'incendie : "Deux sites sont impliqués. Nous faisons tout pour nettoyer le plus vite possible notre usine et contenir les mauvaises odeurs s'il y en a. Mais il y a un second site d'une autre entreprise et nous ne pouvons pas répondre pour eux !"

Le PDG assure par ailleurs vouloir "aider le plus vite possible les agriculteurs" et, "à travers les autorités locales, les populations pénalisées et impactées par le sinistre", a-t-il déclaré au Figaro. Plus tôt dans la journée, la ministre française de la Transition écologique et solidaire a invité le groupe Lubrizol à mettre en place un "accompagnement exemplaire", après l'incendie qui a ravagé son usine de Rouen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.