Cet article date de plus de deux ans.

Incendie de Rouen : les autorités sanitaires jouent l'apaisement

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Incendie de Rouen : les autorités sanitaires jouent l'apaisement
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des habitants de Rouen (Seine-Maritime) résidant à proximité de l'usine Lubrizol veulent déposer plainte en raison des risques sanitaires qu'ils encourent éventuellement, malgré les signaux d'apaisement des autorités. 

Certains riverains de l'usine ont l'intention de porter plainte contre X, a appris France 2 samedi 28 septembre au matin. "Effectivement, des plaintes contre X vont être déposées devant le procureur, car certains habitants continuent de se plaindre : maux de tête, toux, gorge irritée... Les autorités n'évoquent aucun danger. Les inhalations sont sans risque, selon la préfecture. Aux abords de l'usine, l'odeur d'hydrocarbures est persistante. Certains pompiers et policiers sur place portent des masques de protection", rapporte le journaliste Jules Lonchampt, en duplex sur place.

L'usine devra être désamiantée

"On sait déjà que l'usine Lubrizol devra être décontaminée. En cause : l'amiante qui se trouvait dans les toits et qui est partie en fumée. Une conférence de presse est organisée samedi après-midi à 17 heures. On devrait en savoir un peu plus sur les conséquences de cet incendie et les risques sanitaires qu'il peut engendrer", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.