Incendie de l'usine Lubrizol : le département de l'Aisne touché

Deux semaines après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), jeudi 26 septembre, des jardins ouvriers, dans l'Aisne, sont également touchés. Un arrêté préfectoral a recommandé aux habitants de ne plus consommer les produits du jardin.

FRANCE 3

Des légumes impropres à la consommation. En quarante ans, on n'avait jamais vu cela dans le département de l'Aisne, mais le nuage de fumée dû à l'incendie de l'usine Lubrizol, pourtant situé à plus de 200 kilomètres, est passé par là. Un arrêté préfectoral recommande désormais de ne plus consommer les produits du jardin sans plus d'informations. "C'est la première fois qu'on se retrouve dans cette situation, on ne sait pas quoi faire", explique Mohamed Bousselham, jardinier amateur.

"C'est un gros coup de massue pour nous"

Pour les 50 adhérents de l'association les Jardins familiaux, cette interdiction est un coup dur et a des conséquences bien réelles sur leur quotidien. "En colère un petit peu oui, c'est un gros coup de massue pour nous", poursuit Pascal Laurent, président des Jardins familiaux de Bohain. Et même si ces jardiniers sont amateurs, les pertes ne sont pas négligeables en cette période. Dans ce jardin comme ailleurs, on attend donc avec impatience les résultats des analyses en espérant que la récolte ne sera pas gâchée.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine en flammes dégage une épaisse fumée noire sur Rouen, jeudi 26 septembre.
L'usine en flammes dégage une épaisse fumée noire sur Rouen, jeudi 26 septembre. (JEAN-JACQUES GANON / TWITTER / AFP)