Incendie à Courchevel : les causes du sinistre inconnues

Le journaliste Olivier Martin, en duplex de Courchevel (Savoie), fait le point sur l'avancée de l'enquête, après un incendie meurtrier survenu dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 janvier.

France 2

"On ne connait pas encore les causes du sinistre, le bâtiment n'est pas encore refroidi, c'est-à-dire que les gendarmes ne peuvent pas pénétrer à l'intérieur pour effectuer des relevés ou des prélèvements. On ne sait pas si le feu est parti du deuxième ou du troisième étage. Ce que l'on sait en revanche c'est que le bâtiment date des années 1970, qu'il appartient à un hôtelier de la station et qu'il avait fait l'objet, l'année dernière, d'une demande de permis de rénovation", rapporte le journaliste Olivier Martin, en duplex à Courchevel (Savoie), après l'incendie meurtrier qui a touché un bâtiment au cœur de la station dans la nuit de samedi à dimanche 20 janvier.

Un bâtiment qui hébergeait des saisonniers

"Comme ce n'est pas un immeuble qui accueille du public au sens où on l'entend puisqu'il hébergeait des saisonniers. Il n'était pas soumis à des contrôles de la part des autorités régionales. Ces contrôles étaient à la charge du propriétaire. À cette heure-ci, on ne sait pas à quelle heure remonte le dernier", conclut Olivier Martin. Deux personnes ont perdu la vie et plus de vingt autres sont blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des skieurs dans la station de Courchevel, dans les Alpes françaises, en novembre 2016. 
Des skieurs dans la station de Courchevel, dans les Alpes françaises, en novembre 2016.  (JEAN PIERRE CLATOT / AFP)