Incendie à Courchevel : la piste criminelle privilégiée

Cinq jours après l'incendie survenu dans la station de Courchevel (Savoie) dimanche 20 janvier, les enquêteurs envisagent la piste criminelle dans le drame qui a causé la mort de deux personnes.

FRANCE 2

En plein cœur de Courchevel (Savoie), cinq jours après le drame, un bâtiment calciné, placé sous scellé. Et de nombreuses questions qui demeurent. Enquêteurs, famille de victimes... Tous veulent comprendre pourquoi et comment l'immeuble qui abritait des saisonniers s'est embrasé. La procureure d'Albertville (Savoie) les a réunis vendredi 25 janvier pour faire un point sur l'enquête.

Des témoignages qui interrogent

La vingtaine d'enquêteurs de la gendarmerie mobilisée depuis dimanche est à la recherche de preuves. Ils envisageraient la piste de l'incendie volontaire car plusieurs témoignages interrogent. Trois semaines auparavant, le bâtiment aurait été évacué à la suite de la découverte d'hydrocarbure. Ces témoignages ont-ils un lien avec l'incendie ? Les enquêteurs cherchent aussi à vérifier l'hypothèse d'une dispute qui serait intervenue avant le drame. Deux personnes sont décédées dans l'incendie, quatre ont été grièvement blessées et une vingtaine plus légèrement.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'immeuble incendié de Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019.
L'immeuble incendié de Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019. (FANNY HARDY / AFP)