Incendie à Courchevel : "L'hypothèse d'un départ de feu volontaire est sérieusement examinée"

La procureure d'Albertville (Savoie) a confirmé vendredi 25 janvier que la piste criminelle est plus que privilégiée dans l'incendie mortel de Courchevel (Savoie) qui a causé la mort de deux personnes.

France 2

Au centre de la station de Courchevel (Savoie), un immeuble calciné et désormais, une enquête clairement dirigée vers la piste criminelle. Dimanche 20 janvier, les flammes ont ravagé le bâtiment abritant 60 saisonniers. Plusieurs d'entre eux ont affirmé avoir senti des effluves d'essence et les premières investigations corroborent leurs témoignages.

"La piste criminelle est sérieusement examinée"

"S'agissant de la propagation du feu, il est envisageable qu'un produit accélérant la combustion ait pu être utilisé. À ce stade des investigations, la piste criminelle, c'est-à-dire l'hypothèse d'un départ de feu volontaire, est sérieusement examinée", a annoncé Anne Gaches, la procureure d'Albertville (Savoie). Certains témoignages évoquent des altercations dans les semaines précédant les faits. Au-delà des causes de l'incendie, il y a aussi la question des conditions d'hébergement des saisonniers. Deux personnes sont décédées : une femme de 32 ans et un homme de 53 ans. Une information judiciaire sera ouverte lundi 28 janvier.

Des pompiers sont sur les lieux d\'un incendie à Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019.
Des pompiers sont sur les lieux d'un incendie à Courchevel (Savoie), le 20 janvier 2019. (FANNY HARDY / AFP)