Forêts : la planète a perdu 30 millions d’hectares de surfaces boisées en 2016

La forêt recule. L'an dernier, la planète a perdu 30 millions d'hectares de surfaces boisées, soit l'équivalent de la Nouvelle-Zélande. Principale cause, les incendies qui ont dévasté plusieurs pays.

Voir la vidéo
France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'était en mai 2016, les paysages de Fort McMurray au Canada transformés en décors d'apocalypse. Vue du ciel, la ville était auparavant entourée de résineux. Après l'incendie, elle est perdue au milieu d'un désert de 6 000 kilomètres d'arbres calcinés. Il faudra près d'un an et demi pour éteindre les derniers foyers de cet incendie.

Hausse des incendies

Des catastrophes écologiques comme celles-ci, l'ONG Global Forest Watch en recense de plus en plus. En 2016 dans le monde, 297 000 kilomètres carrés de forêts ont ainsi disparu. C'est l'équivalent de plus de la moitié de l'Hexagone. En cause, essentiellement la hausse des incendies liés aux courants chauds et dont l'intensité est amplifiée par le réchauffement climatique. Si le Brésil reste le plus touché par le recul des forêts, la France reste relativement épargnée, à peine 0,2% de la déforestation du monde avec 60 768 hectares.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feu de forêt à Leiria, au Portugal, le 15 octobre 2017.
Un feu de forêt à Leiria, au Portugal, le 15 octobre 2017. (KEVIN FLORES / CITIZENSIDE / AFP)