Crash dans le Gard : le pilote décédé était décrit comme un professionnel aguerri

Vendredi 2 août, le pilote d'un bombarder d'eau a perdu la vie dans le crash de son avion dans le Gard. L'homme de 49 ans était décrit comme un professionnel aguerri.

FRANCE 2

Il était décrit comme un professionnel aguerri. Vendredi 2 août, le pilote d'un bombardier d'eau a perdu la vie dans le crash de son avion, alors qu'il tentait d'éteindre un incendie à Générac, dans le Gard. À 49 ans, Franck était marié et père de deux enfants. Son avion a décollé de la base d'aéronautique navale de Nîmes-Garons. "Ancien pilote de chasse de l'armée de l'air, il est un pilote chevronné, expérimenté, aussi décrit pas ses collègues comme compétent et humble", rapporte la journaliste Marine Haag.

L'enquête se poursuit

L'enquête du bureau d'analyse se poursuit pour déterminer les causes de l'accident. "Incident mécanique ou perte de repère du pilote en entrant dans la colonne de fumée, ces hypothèses restent à l'étude", poursuit la journaliste. Sur place, Christophe Castaner a réaffirmé que ces avions Trackers étaient très régulièrement entretenus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions \"Tracker\" de la Sécurité civile, similaires au modèle qui s\'est crashé le 2 août dans le Gard, à Générac
Des avions "Tracker" de la Sécurité civile, similaires au modèle qui s'est crashé le 2 août dans le Gard, à Générac (PASCAL GUYOT / AFP)