Canada : 6 millions d'hectares ont brûlé depuis janvier, la qualité de l'air dégradée dans tout le pays

Les autorités ont mis en garde contre les nombreux polluants présents dans la fumée. Ils représentent une menace pour la santé.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des incendies ravagent le nord-est de la Colombie-Britannique (Canada), le 9 juin 2023. (CHINE NOUVELLE / SIPA)

Des paysages dévastés. Six millions d'hectares de forêt ont brûlé depuis janvier au Canada, une superficie 18 fois supérieure à la moyenne des dix dernières années, selon le gouvernement. Face à cette situation, les autorités ont lancé, lundi 19 juin, un appel à la prudence face à la dégradation de la qualité de l'air dans tout le pays.

"Les Canadiens sont confrontés à des répercussions sans précédent des feux de forêt et le plus préoccupant est que le pic de la saison ne sera probablement atteint que dans plusieurs semaines", a déclaré Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse. "Cela a une incidence réelle sur notre santé physique et mentale", a-t-il ajouté.

Sorties limitées et port du masque

Au total, 423 feux restent actifs, tant dans l'est que l'ouest du Canada. La moitié est hors de contrôle, a précisé le ministre. Plus de 100 000 personnes ont été déplacées cette année par ces feux de forêt. "Peu importe où vous vivez au Canada, vous pouvez être incommodé par la fumée", a renchéri Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Cette dernière a mis en garde contre les nombreux polluants et notamment les particules fines présentes dans la fumée, qui représentent la plus grande menace pour la santé. Dans les zones très touchées par les fumées des feux, les autorités ont ouvert des centres où l'air est filtré et recommande de limiter les sorties et de porter un masque à l'extérieur.

Une nouvelle vague de chaleur va affecter une partie de l'est du Canada, notamment, le Québec à partir de mardi. Des températures bien au-dessus de la normale sont attendues, y compris dans des secteurs particulièrement affectés par les feux de forêt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.