Incendie à Saint-Laurent-de-la-Salanque : "C'est une catastrophe, il faut que l'on fasse notre deuil", déclare le maire de la commune

Alain Got, le maire de la commune, a exprimé "l'impuissance" des habitants : "On ne comprend pas pourquoi il y a eu cette explosion en pleine nuit."

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, Alain Got, le 20 février, lors de la marche blanche et l'hommage organisé pour les huit victimes de l'explosion et l'incendie qui a eu lieu dans la commune dans la nuit du 13 au 14 février 2022.
 (RAYMOND ROIG / AFP)

Environ 1 200 personnes ont participé dimanche à la marche blanche organisée à Saint-Laurent-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales) en hommage aux victimes de l'incendie qui a dévasté le 14 février trois immeubles de ce bourg proche de Perpignan et fait 8 morts, rapporte France Bleu Roussillon.

"On ne réalise pas encore ce qu'il s'est passé dans notre commune. C'est une catastrophe, il faut que l'on fasse notre deuil", a réagi Alain Got, le maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque présent sur place. "Je pense que certaines personnes attendent cela de la marche blanche, de pouvoir s'exprimer et de dire "on a participé", et réaliser ce qu'il s'est passé."

Il exprime "une impuissance" des habitants par rapport à ce qu'il s'est passé. Il attend le résultat de l'enquête en cours, mais "les gens se posent des questions sur l'incendie, c'est criminel, ce n'est pas criminel, c'est accidentel ? Il faudra que l'on ait les réponses". Il souligne qu'il y a "un malaise des gens" dans la ville. "On ne comprend pas pourquoi il y a eu cette explosion en pleine nuit."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.