Cet article date de plus de dix ans.

Il y a 10 ans, la tuerie de Nanterre

Le carnage avait pesé sur la campagne présidentielle de 2002. Dans la nuit de 26 au 27 avril 2002, Richard Durn avait ouvert le feu à l'issue du conseil municipal de Nanterre, tuant de sang-froid 8 élus et en blessant 19 autres. Dix ans plus tard, des bougies seront allumées la nuit prochaine devant l'Hôtel de Ville, à l'heure précise du drame.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un massacre perpétré par un déséquilibré, en pleine campagne présidentielle. Richard Durn a tué huit personnes et en a blessé 19, le 27 mars 2002, à l'issue du conseil municipal de Nanterre. Ce spectateur habitué des réunions de la ville, âgé de 33 ans, avait caché deux pistolets automatiques dans sa veste.

Il avait attendu ce soir-là la levée de la séance pour dégainer et viser les conseillers municipaux, à commencer par ceux assis devant lui. Trois de ses victimes sont de droite et cinq de gauche. Des élus et employés communaux avaient fini par le maîtriser après environ une minute de fusillade.

Le tireur connaissait bien ses victimes : il militait chez les Verts après un passage par le PS et des études de sciences politiques. Il était au chômage au moment des faits. Il s'est suicidé le lendemain en se jetant par la fenêtre du quatrième étage de la brigade criminelle de Paris.
Cet épisode avait fait monter le thème de l'insécurité dans la campagne électorale.


Nanterre : le traumatisme des rescapés - Reportage d'Emilie Defay
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.