VIDEO. Cambriolage mortel dans l'Hérault : le propriétaire mis en examen pour complicité de tentative de vol

Le propriétaire d'une maison visée par un cambriolage, qui avait tué le 5 octobre à Servian (Hérault) l'un des voleurs, a été mis en examen vendredi pour complicité de tentative de vol. 

France 2

Daniel Malgouyres, 68 ans, propriétaire du domaine Saint-Adrien à Servian, a été mis en examen, vendredi 20 octobre, pour "complicité de tentative de vol avec violence",  a annoncé le procureur de Béziers, Yvon Calvet. Il a également été placé sous mandat de dépôt. 

Daniel Malgouyres avait déjà été mis en examen pour meurtre et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Mais des divergences entre les témoignages (celui du propriétaire, de sa femme et du cambrioleur) ont conduit au rebondissement de vendredi, rapporte France 3 Occitanie. Le propriétaire du domaine entouré d'un parc de 4 hectares classé "jardin remarquable" nie toute complicité dans le cambriolage et nie également connaître les deux cambrioleurs.

Un homme de 53 ans soupçonné d'être le complice de l'homme abattu le 5 octobre à Servian par Daniel Malgouyres a été arrêté à Perpignan (Pyrénées-Orientales) mardi par la section de recherche de la gendarmerie de Montpellier. Il a été mis en examen et écroué pour "tentative de vol avec violence", a précisé Yvon Calvet.

Le propriétaire a-t-il caché "les liens qui pouvaient l'unir avec les deux cambrioleurs" ? 

Selon les déclarations initiales du propriétaire, deux cambrioleurs armés s'étaient introduits au domaine Saint-Adrien et auraient frappé le propriétaire et sa femme, handicapée après un accident. L'un des voleurs serait monté à l'étage pour y chercher un coffre-fort, et le propriétaire des lieux se serait alors saisi de son propre fusil, avec lequel il a tué l'un des cambioleurs, l'autre prenant la fuite.

Le cambrioleur interpellé prétend connaître Daniel Malgouyres. Le propriétaire victime aurait-il lui-même préparé le cambriolage ? : "Éventuellement, il a pu cacher les liens qui pouvaient l'unir avec les deux cambrioleurs, et puis le contexte dans lequel ces faits auraient pu être préparé", estime le procureur de Béziers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, lors d\'une conférence de presse, le 20 octobre 2017, à Béziers (Hérault). 
Le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, lors d'une conférence de presse, le 20 octobre 2017, à Béziers (Hérault).  (MAXPPP)