Cet article date de plus de quatre ans.

Hérault : deux policiers agressés par un homme gardé à vue au commissariat de Béziers

Deux agents de police ont été frappés au visage et à la poitrine par un homme gardé à vue alors qu'ils souhaitaient le calmer après des dégradations faites dans sa cellule, rapporte France Bleu Hérault, dimanche.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'hôtel de police de Béziers (Hérault), le 26 mars 2002. (MAXPPP)

Deux policiers ont été agressés par un homme gardé à vue, samedi 3 février, au commissariat de Béziers (Hérault), rapporte France Bleu Hérault. Les deux agents ont été frappés au visage et à la poitrine. L'un des policiers a été mordu jusqu'au sang par leur agresseur.

Un policier transporté vers l'hôpital

Les deux policiers biterrois ont voulu calmer un homme en garde à vue en train de dégrader sa cellule. Mais une fois à l'intérieur, ils ont reçu des coups de pied et de poing au visage et à la poitrine. L'un d'eux a même été mordu jusqu'au sang par l'agresseur. Il a dû être transporté vers l'hôpital.

"Les policiers sont devenus de vrais défouloirs pour certains voyous, cela ne peut plus durer de la sorte", a déclaré l'Unité SGP Police Force Ouvrière. Le syndicat demande au ministre de l'Intérieur et au garde des Sceaux "de prendre acte de l'augmentation des violences et tentatives d'homicides contre les policiers". Il souhaite "que des peines exemplaires soient prononcées à l'encontre des auteurs de celles-ci".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.