Hérault : 14 adolescents déguisés en clown et armés interpellés à Agde

Ils étaient habillés en clown et porteurs de pistolets, de couteaux et de battes de base-ball. 

Le clown du téléfilm inspiré du roman de Stephen King, \"Ça\".
Le clown du téléfilm inspiré du roman de Stephen King, "Ça". (IGOR RYABOV / SIPA)

C'est un phénomène qui prend de l'ampleur : les "clowns menaçants" se multiplient. Ces clowns, parfois armés, terrorisent les riverains ou les enfants. Le phénonème, abondamment relayé sur les réseaux sociaux, a démarré dans le Nord et semble se propager à grande vitesse. Dans la soirée du samedi 25 octobre, 14 adolescents habillés en clown et porteurs de pistolets, de couteaux et de battes de base-ball ont été interpellés sur le parking d'un lycée d'Agde (Hérault). Ils ont été placés en garde à vue et remis en liberté dimanche matin, indique une source policière. Des témoins inquiets à la vue de ce groupe de clowns armés avaient alerté la police qui a procédé à leur interpellation.

Par ailleurs, à Montpellier (Hérault), un piéton de 35 ans a reçu 30 coups de barre de fer, dans la nuit de samedi à dimanche, par un homme grimé en clown et deux complices qui voulaient le dépouiller, selon une source policière. Le trio a été interpellé, précise cette source.

A Palavas-les-Flots, Thézan-lès-Béziers et Cessenon-sur-Orb, (Hérault) trois automobilistes victimes de "clowns effrayeurs" dans la nuit de samedi à dimanche ont déposé plainte, indique le groupement de gendarmerie de l'Hérault.

Six plaintes déposées dans l'Hérault

Vendredi soir, un jeune homme grimé en "clown agressif", avait endommagé la voiture d'un automobiliste à Marseillan (Hérault). Il a été interpellé samedi. Il a confié lors de son audition avoir succombé à la mode des "clowns qui attaquent" lancée sur les réseaux sociaux depuis les Etats-Unis. Le jeune homme a été remis en liberté et sera convoqué par la justice à une date qui n'a pas été précisée. Au total, dans l'Hérault, six plaintes ont été déposées pour des agressions de "clowns qui sèment la terreur" .

Vendredi, la police nationale a dénoncé sur son compte Twitter le "phénomène des clowns maléfiques" et a précisé que, "depuis la mi-octobre, une rumeur inspirée de vidéos sur internet (...) inquiète la population sur la présence de clowns menaçants et agressifs en France".