Grenoble : "Il faut une politique globale de lutte contre la violence dans notre agglomération"

Olivier Véran, député LREM de la 1ère circonscription de l'Isère, réclame des moyens supplémentaires dans le département après plusieurs agressions. 

Olivier Veran, à la tribune de l\'Assemblée nationale, le 28 novembre 2017. 
Olivier Veran, à la tribune de l'Assemblée nationale, le 28 novembre 2017.  (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Après la mort d'Adrien Perez, poignardé devant une boite de nuit le 29 juillet, et l'hospitalisation d'un d'homme victime samedi dernier d'une attaque au couteau, une nouvelle scène de violence s'est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi 9 août à Grenoble, où un homme a été gravement blessé aux jambes dans une fusillade à l'arme de guerre.

Olivier Véran, député LREM de la 1ère circonscription de l'Isère, a réagi jeudi sur franceinfo, plaidant notamment pour "le déploiement de tout ce qui est disponible en arsenal répressif" pour lutter contre ces violences. "Je m'étais mobilisé pour la police de sécurité du quotidien. Nous n'avions pas été retenus mais nous avions eu en échange des moyens accordés à la police nationale à Grenoble et des moyens également accordés à la gendarmerie, explique Olivier Véran. "Il faut une politique globale de lutte contre la violence dans notre agglomération", poursuit l'élu.