Cet article date de plus de trois ans.

Gironde : un agent de sécurité du Commissariat à l’énergie atomique dans un état grave après avoir reçu une balle dans la tête lors d'un exercice

Le coup, tiré par un collègue, serait parti accidentellement lors d'un exercice. La victime est entre la vie et la mort.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue générale non datée du Centre du Commissariat à l'énergie atomique/Centre d'études scientifiques et techniques d'Aquitaine (CEA/CESTA), au Barp, près de Bordeaux. (DSK / CEA)

En Gironde, un agent de sécurité du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) du Barp, au sud de Bordeaux, est toujours dans un état grave lundi 20 août après avoir reçu une balle dans la tête lors d’un exercice avec des collègues samedi après-midi, a appris France Bleu Gironde auprès du parquet de Bordeaux. L'homme de 31 ans a été transporté au CHU de Bordeaux.

Le tireur, un de ses collègues, a été placé en garde à vue samedi, puis libéré lundi. Il affirme que c'est un accident et que la munition présente dans l'arme n'était pas celle qu'il croyait être. C'est d'ailleurs la thèse privilégée par les gendarmes à ce stade de l'enquête, précise France Bleu Gironde, qui explique également que les investigations se poursuivent. Une enquête a été ouverte pour "blessures involontaires".

Les deux hommes travaillent au Centre d'études scientifiques et techniques d'Aquitaine (Cesta). L'incident s'est déroulé pendant une séance d'entraînement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.