Gironde : trois hommes séquestrés à Lège-Cap-Ferret pour de la drogue qu'ils n'avaient pas

Les malfaiteurs soupçonnaient l'une des victimes, un septuagénaire, de détenir chez elle une quantité importante de drogue. Aucune substance illicite n'a pourtant été retrouvée chez lui. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Lège-Cap-Ferret sur le Bassin d’Arcachon (Gironde). (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY)

Trois hommes ont été attaqués, ligotés et séquestrés en Gironde par des malfaiteurs réclamant de la drogue que les victimes n'avaient pas, rapporte France Bleu Gironde dimanche 23 mai.

Les faits se sont produits vendredi soir à Lège-Cap-Ferret sur le Bassin d’Arcachon. Plusieurs malfaiteurs font irruption chez un homme, qu’ils séquestrent et ligotent. Ils le forcent à appeler l’un de ses amis, un septuagénaire, pour lui demander de venir. Les malfaiteurs soupçonnent cet ami de détenir chez lui une quantité importante de drogue.

Aucune arrestation pour le moment

Sans se douter de ce qui l’attend, le septuagénaire, accompagné d’une de ses connaissances, arrive chez son ami. Les deux hommes sont à leur tour ligotés. Les malfaiteurs ordonnent au septuagénaire de révéler l’emplacement de la drogue. L'homme, qui n'est pas connu de la justice pour des affaires de stupéfiants, nie l’avoir chez lui. Aucune drogue n'a d'ailleurs été retrouvée à son domicile. Face à cette réponse, les malfaiteurs frappent le septuagénaire. Ils appellent ensuite sa femme pour faire la même demande mais elle ne répond pas.

Deux des malfaiteurs embarquent alors le septuagénaire dans le coffre de leur voiture et prennent la route. Rapidement, ils abandonnent le véhicule et prennent la fuite. Le septuagénaire parvient à se libérer et retourne chez son ami pour contacter les secours. Les trois hommes sont choqués, le septuagénaire blessé.

Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête pour séquestration, extorsion et tentative d’extorsion en bande organisée et violences aggravées en bande organisée. Aucune interpellation n'a eu lieu pour le moment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.