Puy-de-Dôme : l'homme qui a tué trois gendarmes avait piégé son véhicule

Les enquêteurs ont constaté qu'une arme avait été fixée en direction de la portière avant droite de sa voiture.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Trois Gendarmes ont été abattus par un forcené. Une minute de silence a été respectée devant gendarmerie d'Ambert, dans le Puy-de -Dôme. (RICHARD BRUNEL / MAXPPP)

L'homme qui a tué trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme dans la nuit du 22 au 23 décembre avait piégé son véhicule, a appris ce jeudi franceinfo auprès du procureur de Clermont-Ferrand, confirmant une information de BFMTV.

Cette nuit-là, Frédérik Limol avait tué trois gendarmes et gravement blessé un quatrième. Il s'était enfui avec son véhicule avant d'être retrouvé mort, une arme à la main et une autre non loin de lui. Dans la voiture, les enquêteurs ont constaté qu'une arme avait été fixée en direction de la portière avant droite, avec un système de tenseur, de quoi déclencher un tir en direction de toute personne qui aurait ouvert cette porte.

Un hommage national aux trois gendarmes décédés a été rendu à Ambert dans le Puy-de-Dôme ce lundi 28 décembre. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait déclaré : "Trois vies sacrifiées pour en sauver une autre... Malgré notre peine, il n'y a pas plus noble sacrifice que celui-là".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.