Finistère : un tramway et un bus visés par des tirs de mortier d'artifice à Brest

En réaction, la CFDT annonce que les transports en commun cesseront de circuler dans la métropole à partir de 20 heures.

Article rédigé par
avec France Bleu Breizh Izel - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un tramway à Brest (illustration). (NICOLAS OLIVIER / RADIO FRANCE)

Un tramway et un bus ont été visés par des tirs de mortier d'artifice à Brest, dans le Finistère, mardi soir vers 22 heures, a appris France Bleu Breizh Izel mercredi 26 janvier de source syndicale. Il n'y a pas eu de blessés mais les conducteurs sont "choqués", selon la CFDT, syndicat majoritaire chez Bibus, le réseau de transport de la métropole de Brest.

Les faits ont eu lieu dans les quartiers Keranroux et Bellevue. Le service a été arrêté et le syndicat affirme que les transports en commun arrêteront de circuler dans la métropole à partir de 20 heures.

Des faits similaires le 22 janvier

Dimanche 23 janvier, les salariés de la compagnie de bus Bibus avaient déjà exercé leur droit de retrait et mis à l'arrêt les transports en commun de Brest après d'autres incidents survenus le samedi 22 janvier, dans le quartier de Pontanézen. Le passage d’une rame de tramway avait été empêché par la pose d’une barrière sur les rails. Des tirs de mortier d’artifice ont également eu lieu. Un véhicule du personnel de Bibus venu en renfort afin de porter assistance à la clientèle avait également été incendié.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.