Cet article date de plus de huit ans.

La mère de la fillette retrouvée morte dans la Deûle était suivie par un juge des enfants

Toujours hospitalisée sur décision médicale, elle n'a pas pu être entendue. L'hypothèse privilégiée est celle de troubles mentaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes sur le canal de la Deûle, à Lille (Nord), le 17 août 2013, où le corps d'une fillette a été retrouvé. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La mère qui s'accuse d'avoir jeté sa fille de trois ans dans le canal de la Deûle, à Lille (Nord) était suivie par un juge des enfants, a annoncé le parquet de la ville lundi 19 août.

Un dossier d'assistance éducative avait été ouvert auprès du cabinet d'un juge des enfants à Avesnes-sur-Helpe, région où vivait la mère de la fillette. La jeune femme, âgée de 32 ans et originaire de Fourmies, ne s'était pas déplacée à la dernière audience sur son dossier. Selon le parquet, aucune décision de placer l'enfant n'avait été prise de manière définitive, mais cette solution a pu être évoquée.

Retrouvée en état de choc, assise face à la Deûle

Le corps de la fillette a été découvert samedi matin dans une écluse. Elle est probablement morte mardi, jour où sa mère a envoyé un message à un proche avant de disparaître. Ce dernier avait immédiatement alerté la gendarmerie.

La jeune femme avait été repérée par les policiers vendredi, grâce à la géolocalisation de son téléphone portable. Elle était assise face à la Deûle, visiblement en état de choc. Les policiers l'ont arrêtée. Toujours hospitalisée sur décision médicale, elle n'a pas pu être entendue. Un psychiatre doit être désigné pour l'examiner et une information judiciaire devrait être ouverte dans la semaine. L'hypothèse privilégiée est celle de troubles mentaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.