Femme retrouvée morte dans un parc de Mougins : un homme de 28 ans en garde à vue

Interpellé vendredi, le suspect a fait diverses déclarations qui laissent à penser qu'il a un lien avec la mort de la femme retrouvée inanimée mercredi matin.

Les gendarmes ont ratissé la zone du parc de la Valmasque à Mougins mercredi 25 décembre, jour de la découverte du corps.
Les gendarmes ont ratissé la zone du parc de la Valmasque à Mougins mercredi 25 décembre, jour de la découverte du corps. (MAXIME FAYOLLE / RADIO FRANCE)

Un homme de 28 ans est en garde à vue après le meurtre d'une femme dont le corps a été retrouvé dans un parc de Mougins, dans les Alpes-Maritimes, rapporte France Bleu Azur. Il a été interpellé vendredi vers 16 heures et samedi 28 décembre sa garde à vue a été prolongée de 24 heures. La procureure de Grasse, Fabienne Atzori, déclare que cet homme "s'explique sur sa participation dans le processus qui a conduit à la mort de la victime". Il a fait diverses déclarations qui laissent à penser qu'il a un lien avec la mort de la femme retrouvée inanimée mercredi matin.

Une Albanaise de 37 ans

La victime a pu être identifiée, indique le parquet de Grasse. Il s'agit d'une femme de 37 ans domiciliée à Cannes, de nationalité albanaise. Un tatouage a notamment aidé à l'identification de cette femme dont le corps a été retrouvé partiellement dénudé et brûlé. Un policier de la brigade de répression du proxénétisme de Cannes a par ailleurs identifié cette femme, après la diffusion de sa photo. "On sait qu'elle avait été victime de violences en 2015", a indiqué la procureure de la République de Grasse à France 3. L'enquête s'oriente vers le milieu de la prostitution cannoise, selon France Bleu.

Un drone et un laser utilisés 

L'appartement de la victime a été perquisitionné. Les gendarmes ont passé au crible la zone de l'étang de Fontmerle et ont modélisé en 3D les lieux à l'aide d'un laser-scanner. Ils ont utilisé un drone, technologie qui permet d'avoir une vision à hauteur réglable de la scène de crime. La prochaine étape importante dans l'enquête sera l'autopsie du corps lundi matin pour tenter de déterminer les causes exactes de la mort.