Femme tuée par des chiens dans l'Aisne : l'organisateur de la chasse à courre placé sous le statut de témoin assisté

L'organisateur d'une chasse à courre, organisée le 16 novembre dans une forêt de l'Aisne et lors de laquelle une femme enceinte de 29 ans avait été tuée par des chiens, a été placé mardi sous le statut de témoin assisté.

La forêt de Retz, dans l\'Aisne.
La forêt de Retz, dans l'Aisne. (GOOGLE MAPS)

L'organisateur de la chasse à courre qui s'est déroulée le jour où Elisa Pilarski a été tuée par des chiens en forêt de Retz (Aisne) en novembre dernier a été placé sous le statut de témoin assisté, indique mardi 28 janvier la société de vènerie.

"C’est une satisfaction", commente son avocat, maître Guillaume Demarcq. "Le statut de témoin assisté permettra à monsieur van Den Berghe de devenir partie à la procédure et de se défendre judiciairement. Rappelons qu’à ce jour, il n’est pas mis en cause par la justice."

Information judiciaire ouverte contre X

D'après l'autopsie, Elisa Pilarski, femme enceinte de 29 ans, est morte d'une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête". Afin d'identifier les animaux responsables, des prélèvements génétiques ont été effectués sur 67 chiens : les 5 American Staffordshire d'Elisa Pilarski et 62 chiens appartenant à l'association "Le Rallye la passion" organisatrice de la chasse, présidée par Sébastien Van den Berghe. Les résultats sont toujours attendus à ce jour.

Une information judiciaire a été ouverte contre X pour "homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence (...) résultant de l'agression commise par des chiens".