Faux virements : des escrocs se faisaient passer pour Jean-Yves Le Drian

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire sur des tentatives d'arnaques commises par des escrocs qui se faisaient passer pour le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

(L'identité de Jean-Yves Le Drian a été usurpée par des escrocs pour demander des rançons à des chefs d'Etat ou des entreprises © MaxPPP)

Les faits remontent à l'année dernière, en 2015. Les escrocs agissaient au téléphone. A de multiples reprises, cachés derrière le combiné, ils prétendaient être Jean-Yves Le Drian, ou ses proches collaborateurs au Ministère de la Défense. Ils ont appelé plusieurs chefs d'Etat africains, des ambassades, en France, et à l'étranger, ils ont contacté des entreprises françaises ou des associations humanitaires. A chaque fois, ils inventaient au téléphone des histoires de prise d'otages d'agents secrets. Pour libérer les agents secrets, il fallait de l'argent, beaucoup d'argent, des millions d'euros, pour payer la rançon prétendument réclamée par des preneurs d'otages, qui en fait n'existaient pas.

Des virements de plus de 20 millions d'euros

A deux reprises, l'arnaque a fonctionné puisque des virements de plus de 20 millions d'euros ont été effectués, mais les fonds ont presque tous pu être bloqués et récupérés. Toutes les autres tentatives d'escroquerie ont échoué, mais les escrocs, eux, courent toujours. L'enquête, ouverte l'été dernier, va donc se poursuivre avec des magistrats instructeurs, qui ont l'habitude de ce genre d'arnaque dite aux "faux ordres de virement". Généralement, les escrocs se font passer pour le patron d'une entreprise qui demande de grosses sommes à ses collaborateurs, il est plus rare que l'usurpation d'identité touche un ministre de la Défense.