Évacuation du Mont-Saint-Michel : le suspect a été mis en examen et placé en détention pour "menaces de mort"

Une information judiciaire est ouverte des chefs de menaces de mort ou d'atteinte aux biens dangereuses pour les personnes, à l'encontre d'un dépositaire de l'autorité publique" et "injures publiques envers un corps constitué", a annoncé le parquet dans un communiqué.

Le Mont-Saint-Michel a été évacué pendant plusieurs heures, dimanche 22 avril 2018.
Le Mont-Saint-Michel a été évacué pendant plusieurs heures, dimanche 22 avril 2018. (DAMIEN MEYER / AFP)

Mardi 24 avril, un homme de 36 ans, accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'encontre des forces de l'ordre au Mont-Saint-Michel (Manche), a été mis en examen et placé en détention provisoire. Dimanche 22 avril, le rocher avait été évacué à la suite de son signalement. "Une information judiciaire est ouverte des chefs de menaces de mort ou d'atteinte aux biens dangereuses pour les personnes, à l'encontre d'un dépositaire de l'autorité publique" et "injures publiques envers un corps constitué", a annoncé le parquet dans un communiqué.

"Des réquisitions de mandat de dépôt seront prises", a-t-il ajouté, deux jours après des faits qui ont déclenché une évacuation de ce site touristique très fréquenté et la fermeture de son accès pendant plusieurs heures.

L'homme a sept condamnations à son casier pour consommation de stupéfiants, outrage, appels téléphoniques malveillants, mais il n'a jamais été incarcéré, a précisé le procureur de la République de Coutances, Cyril Lacombe, à l'AFP. Dimanche au Mont-Saint-Michel, l'homme s'est adressé en anglais à une touriste britannique en affirmant que la police avait pris sa fille et qu'ils étaient des nazis, a précisé le magistrat.