Cet article date de plus de cinq ans.

Le ravisseur présumé du petit Rifki, toujours en garde à vue

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Le ravisseur présumé du petit Rifki, toujours en garde à vue
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La garde à vue du ravisseur présumé du petit Rifki a été prolongée de 24 heures. France 3 fait le point.

Le ravisseur présumé du petit Rifki, un garçon enlevé le 15 août et retrouvé au lendemain de sa disparition a vu sa garde à vue prolongée de 24 heures. L'homme de 25 ans qui se prénomme Ahmed a été déféré à Rennes après avoir été arrêté en Gironde. Le journaliste Antoine Védeilhé fait le point pour France 3. "Nous venons tout juste de discuter avec l'avocate d'Ahmed, ce Comorien de 25 ans. Elle nous a raconté l'histoire d'un homme à l'enfance difficile, balloté de foyers en centres d'hébergement", explique le journaliste.

Connu des services de police

Le jeune homme serait fragile psychologiquement, sujet à de nombreuses crises d'épilepsie et consommateur de produits stupéfiants. Au cours de sa garde à vue, il n'aurait rien dit de ses motivations. "Il reste flou, on ne sait toujours pas pourquoi il a enlevé le petit Rifki. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu’il a déjà été impliqué dans une affaire d'agressions sexuelles sur mineur, c'était au mois de juin dernier. Il doit être jugé pour ces faits au tribunal correctionnel de Rennes au mois de janvier prochain. Demain à l'issue de sa garde à vue, Ahmed sera présenté à un juge d'instruction en vue de l'ouverture d'une information judiciaire", conclut le journaliste de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvement du petit Rifki

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.