Alerte enlèvement : 100% de réussite depuis son lancement

Le plan alerte enlèvement a permis de retrouvé le petit Rifki sain et sauf dimanche 16 août. Instauré en France il y a 9 ans, c'est la 15e fois qu'il était déclenché. Son taux de réussite ? 100%.

FRANCE 2

Diffusé sur les radios, les télévisions, les panneaux autoroutiers et les réseaux sociaux, l'alerte enlèvement a été lancée pour la première fois en France en 2006, après la disparition de deux soeurs de 8 et 10 ans dans le Maine-et-Loire.

Recueillir rapidement le plus d'informations possible

Le dispositif français est tout droit inspiré du plan "Alerte AMBER", venu des États-Unis. "AMBER" du prénom d'une petite fille américaine enlevée et assassinée en 1996. Depuis, outre-Atlantique, plus de 150 enfants ont pu être sauvés grâce à ce dispositif. En France, le procureur de la République est le seul habilité à déclencher une alerte de ce genre. Mais quatre critères doivent être prérequis. L'enlèvement doit être avéré, l'intégrité physique de la victime en danger, elle doit être mineure, enfin des éléments doivent permettrent de la localiser avec son ravisseur. L'objectif de l'alerte est de recueillir rapidement le plus d'informations possible.

En 9 ans, 15 alertes enlèvement ont été lancées en France. À chaque fois, tous les enfants enlevés ont été retrouvés sains et saufs. Dans l'enlèvement du petit Rifki, les enquêteurs ont reçu environ 150 appels. Celui d'une femme dans un train a été déterminant. 40 minutes plus tard, le ravisseur du petit garçon a été interpelé à la gare de Libourne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une alerte enlèvement a été déclenchée, le 15 août 2015, après l\'enlèvement la veille d\'un enfant de 4 ans.
Une alerte enlèvement a été déclenchée, le 15 août 2015, après l'enlèvement la veille d'un enfant de 4 ans. (MAXPPP)