Enlèvement de Mia : un ancien patron du MoDem fait l'objet d'un mandat d'arrêt international

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Enlèvement de Mia : un ancien patron du Modem fait l'objet d'un mandat d'arrêt international
France 3
Article rédigé par
A.Bard, J.Vitaline, H.Puffeney, N.Perez, E.Fromentin - France 3
France Télévisions

Un mandat d'arrêt international a été lancé contre Rémy Daillet-Wiedemann. L'ancien patron du MoDem en Haute-Garonne est soupçonné d'avoir participé à l'enlèvement de Mia.

Rémy Daillet-Wiedemann, 54 ans, est l'un des gourous de la mouvance complotiste française. Dans des vidéos de propagande, il prône l'insurrection. L'homme est anti-masque, anti-vaccin est anti-placement d'enfant. Il est aujourd'hui recherché et suspecté d'avoir organisé l'enlèvement de la petite Mia, huit ans. En garde à vue, les auteurs présumés de l'enlèvement ont désigné l'homme comme une source d'inspiration. Il aurait fourni l'adresse du domicile de la petite fille.

Un mandat d'arrêt international pour enlèvement de mineur en bande organisée

Rémy Daillet-Wiedemann est un homme aux ambitions politiques contrariées. Président du Modem Haute-Garonne en 2008, il est exclu du parti en 2010. Laurent Esquenetdélégué départemental du MoDem Haute-Garonne, raconte que l'homme avait "plusieurs personnalités (...), on pouvait supposer qu'il avait de graves problèmes psychologiques". Rémy Daillet-Wiedemann fait l'objet d'un mandat d'arrêt international pour enlèvement de mineur en bande organisée. Il résiderait actuellement en Malaisie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.