Cet article date de plus de six ans.

Le ravisseur présumé de la petite Berenyss interpellé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Le ravisseur présumé de la petite Berenyss, interpellé
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'ADN a parlé dans l'affaire de la petite Berenyss, enlevée puis relâchée le 23 avril dernier. Une équipe de France 3 revient sur l'enquête.

Un homme d'une cinquantaine d'années a été placé en garde à vue ce mardi 28 avril. Il est suspecté d'avoir enlevé la petite Berenyss, 7 ans, à Sancy, en Meurthe-et-Moselle, avant de la relâcher 200 kilomètres plus loin.

L'homme, un agriculteur de 54 ans résidant dans la Meuse, était fiché et connu des services de police pour des faits de violence. Selon le procureur, il aurait été confondu grâce à des traces ADN prélevées sur les vêtements de Berenyss et sur le paquet de bonbons qui a servi à attirer la fillette. "C'est à l'occasion d'une très récente plainte, qui est en cours d'enquête pour des faits d'agression sexuelle sur des membres de sa famille, qu'il a fait l'objet d'un prélèvement ADN. C'est ce qui a été l'élément déterminant dans la résolution de cette affaire", détaille Yves Le Clair, procureur de Briey.

Une information judiciaire ouverte

L'agresseur présumé de Berenyss vit dans une ferme isolée près de Montzéville, un petit village de 160 habitants où tout le monde le connaît. On le sait violent, mais personne n'imaginait qu'il s'en prendrait à une enfant. "Je suis atterré, j'ai du mal à le croire", confie un habitant au micro de France 3.

Ce matin, le procureur a néanmoins ouvert une information judiciaire pour séquestration et agression sexuelle. Le suspect devrait être présenté à un juge au plus tard demain matin, en vue d'une mise en examen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvement de Berenyss

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.